Le collectif d’artistes constitué autour d’Anne Barbot et Alexandre Delawarde travaille sur de grands textes qu’ils réinterrogent à partir de problématiques contemporaines. Ensemble, ils s’attèlent à faire un théâtre populaire où les frontières entre acteurs et spectateurs sont en permanence questionnées.

Principalement issus du Studio d’Asnières et de l’école internationale Jacques Lecoq, ils proposent à chaque création, l’émergence de points de vue singuliers, de perspectives inhabituelles. Cela symbolise pour eux la légitimité de l’acte artistique : créer l’inattendu pour provoquer un espace de réflexion.

L’acteur est au cœur du projet, sa singularité, sa force de proposition et son engagement dans l’écriture au plateau sont capitales.Collectivement, ils tentent d’atteindre les fragilités de l’Homme dans une recherche absolue du vivant « Regarder la vie, c’est accepter qu’elle nous échappe, qu’elle nous déstabilise, qu’elle nous plonge dans un désordre innommable, c’est accepter les faiblesses, les fragilités, le déséquilibre de l’âme humaine ». Sans jamais dénaturer la langue de l’auteur, sans l’amoindrir ou la vulgariser, l’acteur, dans son jeu immédiat, rend l’œuvre plus proche du public.

Dans le cadre de leur résidence artistique, les acteurs investissent les 7 villes du val de bièvre pour y faire résonner les thèmes et la langue de Dostoïevski, hors des murs d’un théâtre, dans des lieux du quotidien.


photo anne barbot

Anne BARBOT

Anne Barbot se forme à l’École Dullin puis à l’École du Studio d’Asnières, dont elle intègre la Compagnie et achève sa formation à l’École Jacques Lecoq.

Elle co-dirige la Compagnie NAR6 au côté d'Alexandre Delawarde. Elle y met en scène Yvonne, princesse de bourgogne de Gombrowicz (création 2011) et co-met en scène avec A. Delawarde Roméo & Juliette : thriller médiatique d’après Shakespeare (2015), ces deux premières créations sont en production déléguée au Théâtre Romain Rolland de Villejuif. Par ailleurs, elle adapte et met en scène La femme d’un autre et Le mari sous le lit de Dostoïevski en 2004 et assiste Paola Giusti dans sa reprise du Grand Cahier d’Agota Kristof. Depuis 2015, elle est en résidence dans l'agglomération du Val de Bièvre. Elle y entame une recherche autour d'humiliés et offensés et ouvre les portes de la création aux publics.

En tant que comédienne, elle a joué entre autres pour Aurélien Recoing, Jean-Louis Martin-Barbaz, Hervé Van Der Meulen, Juliet O’Brien, Stéphane Douret, Benoît Seguin ; et membre du collectif In Vitro dirigé par Julie Deliquet, elle y joue Triptyque des années 70 à nos jours dans le cadre du Festival d’automne (Théâtre de la Ville, TGP, tournée 2015/2016). Prochainement, elle créera avec trois membres du collectif In vitro une adaptation des Trois sœurs Hors les murs au CDN de Lorient : Tchékhov dans la ville.


photo alexandre delawarde

Alexandre DELAWARDE

Fondateur de la compagnie, il y est metteur en scène, comédien et gestionnaire. Il se forme à l’art dramatique à la Métaphore (Lille), puis au conservatoire à Paris et intègre l'École puis la compagnie du Studio d'Asnières en 2000. Depuis il a joué pour Hervé Van Der Meulen, Jean-Marc Hoolbecq, Jean-Louis Martin-Barbaz, Stéphane Douret, Paul Desveaux, Benoît Seguin et Anne Barbot.

Il met en scène La dispute de Marivaux, Tailleur pour dame et Chat en poche de Feydeau, puis Shitz de Hanoch Levin, et plus récemment, il joue et collabore à la mise en scène d'Anne Barbot, Yvonne, princesse de bourgogne de Gombrowicz (2011), et co-met en scène avec elle Roméo & Juliette : thriller médiatique d’après Shakespeare (2015).